Recherche
Recettes et Astuces pour les plus Modestes, les Fauchés,
ceux qui sont dans le Pétrin ou dans la Panade !
Pour venir en aide à ceux qui ont des moyens minimes (argent,
ustensiles...) mais qui refusent la morosité dans leur assiette.
Mieux manger c'est relever la tête,
c'est une forme de résistance et un combat contre la guigne.
Admettons une bonne fois pour toutes qu'une cuisine économique n'est pas une cuisine pauvre ou triste !
Faisons simple et astucieux, bon et sympa,
énergique et souriant, soyons plus forts que l'adversité,
en un mot: Soyons RICHES!

 



15.05.2014 08:15

Chat c'est pas cher !



Je dédie cette nouvelle rubrique à ma chienne adorée, cette crème d'ange qui me manque tant...

   Nous avons posté des astuces économiques qui concernent nos animaux en "Trucs & Astuces" mais au fil du temps, elles s'enfouissent et se perdent car le programme informatique ne permet pas de classement...
On baptise donc aujourd'hui une rubrique animaux domestiques, on les aime et... ils pèsent lourd dans le budget !


Pourquoi ont-ils toujours l'air inspiré lorsqu'ils urinent ???

   Pour mémoire, la palme d'or revient à l'idée de Pat qui conseillait d'utiliser les PELLETS comme litière ; les "pellets" sont ces granulés de sciure compressée qui alimentent les poêles... à pellets !

Vendus en gros sacs (hyper légers) en magasins de bricolage, en jardinerie et sur Internet (faut chercher le meilleur prix), la litière naturellement parfumée aux essences de bois s'avère hyper économique.
Pat possède 3 chats. Sa dépense est de 4,45 € de pellets pour 3 mois !

   Aujourd'hui, je pense aux chats des villes qui ont grand besoin de manger de la verdure comme complément indispensable à leur alimentation.
En jardinerie, le pot d'herbe à chat (= orge germée) coûte trop cher : Entre 4 et 5 €, l'herbe est souvent déjà "fatiguée" et en plus poussée aux engrais, ce qui n'est pas sain.

Il est préférable d'aller en magasin bio pour chercher un distributeur de graines.
Blé, épeautre, orge : Les trois conviennent parfaitement. 20 grammes suffisent car une pincée de graines donne le résultat photographié ci-dessus.
Pour 15 centimes, vous aurez 3 potées
absolument saines ! (à faire germer successivement)

   Un pot, un peu de terre, les graines posées dessus pas trop serrées, on recouvre de terre (1 bon centimètre), on tasse et on maintient humide sans excès, l'idéal étant de vaporiser souvent la surface et non d'arroser, ce qui dérange l'implantation des semences.
La germination s'opère en 5 jours, la potée est "dégustable" en 12 jours. Si c'est pas de l'économie pour les matous ça....


(toutes les photos de ce chapitre appartiennent au site "Instructables" et à
Madame Soleil que je remercie
et que je félicite pour la beauté de son chat cuivré, racé et... félin au possible, magnifique !)

   Alexisfrombrussels nous avait signalé le site "Instructables" (en anglais) pour ses adaptations fantaisistes de la gastronomie. J'y ai découvert une recette britannique (Tuna cookies for cats) qui hélas comporte une erreur de proportions, rétablie dans ma liste d'ingrédients ci-dessous.
Je suis allée faire la recette des CROQUETTES AU THON chez une amie qui a 6 chats et... un grand plan de travail !

Le produit fini est excellent car oui, enfin, vous pouvez goûter les croquettes de votre chat mais en totalisant le prix des ingrédients, nous n'avons pas fait de grosses économies.
Par contre, si vous achetez des friandises en vue de moments câlins, de récompenses ou pour faire avaler des médicaments à votre chat, là, ça devient très intéressant et puis je l'avoue : Nous nous sommes beaucoup amusées !

LES INGRÉDIENTS POUR UN GRAND BOCAL DE CROQUETTES :

1 œuf, 120g de farine,
1 petite boîte de thon au naturel,
1 cuiller à soupe d'huile, 1 cuiller à soupe de persil sec.


Inutile d'égoutter le thon, mixer tous les ingrédients ensemble au robot pour obtenir une purée fine,
puis rouler en toutes petites boulettes entre les paumes des mains farinées...


étaler sur la plaque du four > cuire à 200° pendant 20 minutes environ.


Attendre le complet refroidissement pour mettre en bocal.

ÉDIT DE 15 HEURES :

La taille des "boulettes" (égales à des billes) peut être un problème pour certains chats.
Notre astucieuse copinaute Fafa suggère plutôt qu'on étale la pâte pour la découper en petits carrés.
C'est une excellente idée, attention à la cuisson qui sera forcément plus brève !

   Voilà, c'est fini pour aujourd'hui, n'hésitez pas à m'envoyer vos suggestions testées et approuvées, vos bonnes astuces comme l'a fait Viola-Alba qui vous recommande ce site (clic dessus) : Animal économie et conseil.
Nous éviterons, sauf exception avérée, la partie SOIN-MÉDICAMENTS MAISON car les "potions magiques" sont à risques, je ne peux les vérifier ni en assumer des conséquences qui pourraient être fâcheuses.

Maryse
  |  Publié dans Animaux domestiques  |    |  
 
  |  
 

14.05.2014 09:55

Le Pan-Bagnat


   Allez... on s'attaque à un monument des vacances : Le Pan-Bagnat (traduire du provençal : "pain trempé") sandwich mi-niçois, mi-italien.
Je pense à toutes les personnes qui ne pourront pas partir au soleil : Une belle journée s'annonce pour demain ?
Où que vous soyez, préparez notre recette le soir-même. Ainsi, le pain aura le temps de s'imbiber pour votre plus grand plaisir ! Le lendemain, prenez le premier bus vers la verdure, savourez un bon petit pique-nique suivi d'une solide sieste à l'ombre des arbres... ça vous fera un bien fou !

   On va voir en photo (hors saison) ce qui m'a fichu en boule et je vous garantis que pour le prix d'un seul pan-bagnat, nous en ferons quatre :

   4,50 €, c'est un prix minimum car à taille et garniture égale, avec un pain bidon bourré d'air (donc vide) les prix grimpent sans problème jusqu'à 6 € ! Avant 2002 -je pose simplement la question- qui aurait mis 40 Francs dans un casse-croûte, hein, même les riches répondraient PAS MOI !

Alors oui, le pan-bagnat cale bien les estomacs, surtout si le pain est un "vrai" pain, si possible "ciabatta" à la mie longue et dense. On insistera sur ce point dans la liste des ingrédients.

   Le pan-bagnat est une institution sur les plages, de Nice à Biarritz. Et vous voyez ce pain ? Ça c'est du pain à hamburger, un pain gonflé à l'air qui ne vaut pas un clou. Néanmoins, si les pains ronds de votre boulanger sont trop chers, regardez au supermarché : On y trouve souvent des lots de 2 pains boules en sachet, s'ils ne sont pas "ciabatta", le pain traditionnel fera l'affaire.

Et puis vous dire qu'il faut savoir manger un pan-bagnat !!!

Il DOIT dégouliner d'huile d'olive, c'est elle qui le "baigne" et si on ne s'en fout pas partout, C'EST QUE CE N'EST PAS UN PAN-BAGNAT !!!
On ne le coupe pas non plus, on mord dedans en se penchant sur le côté et en gardant précautionneusement une serviette jetable dans le creux d'une main !


(Document journal Nice-Matin)

LES INGRÉDIENTS POUR 4 PAN-BAGNATS

4 pains ronds d'au moins 15 cm de diamètre, pain "ciabatta" ou pain de campagne
1 grosse boîte de thon à l'huile (à remplacer éventuellement par des anchois)
2 belles tomates
2 oignons + 1 gousse d'ail
1 poivron (ou quelques lamelles de poivron en conserve)
Quelques petites olives noires (en principe non dénoyautées, là, c'est vous qui voyez !)
Tranches d’œufs durs (facultatives)
Salade avec si possible un peu de basilic + sel et poivre

Bien sûr vous pouvez ajouter ou changer certains ingrédients... mais ce ne sera plus du pan-bagnat !

- Prenez un couteau-scie et tranchez les boules de pain dans la largeur SANS ALLER JUSQU'AU BOUT, ne les ouvrez pas en plein, laissez une "charnière".

- Entrouvrez les pains, coupez la gousse d'ail et frottez-en toute la mie, en haut et en bas, elle s'écrabouillera, ça fera de la place !

- Installez dans le pain : Des feuilles de salade verte et de basilic, des fines rondelles de tomates, salez et poivrez bien. Continuez de garnir avec les lamelles de poivron, d’œufs durs et d'oignons, ajoutez le thon ou les anchois sommairement égouttés, enfoncez les olives et arrosez-moi généreusement tout ça d'huile d'olive, en tenant chaque pan-bagnat par sa "charnière" à la verticale !

- Enveloppez chaque pan-bagnat dans un long morceau de film alimentaire, non sans l'avoir un peu esquiché pressé. Serrez bien, quitte à le déformer un peu. Si vous devez les transporter, finissez par un tour de ficelle ou une paire d'élastiques en croix et puis hop, dans un sac plastique soigneusement fermé.

   Le pan-bagnat est symbolique des vacances, c'est un authentique sandwich et un repas complet à lui tout seul ; le top du top étant de dénicher des olives de Nice, minuscules olives noires hyper fruitées et assez coquines pour se faufiler partout...

Maryse
  |  Publié dans Pique-Nique & Camping, Salades, Sur le Pouce  |    |  
 
  |  
 

12.05.2014 04:44

Poivrons hors saison


   Le beau temps était de la partie lors du séjour de Mamita à la Grande Motte et pour jouer le menu estival à fond, nous avions mis de la couleur sur la table !
Une marmitasse de boulettes en sauce tomate précédée d'une entrée toute orangée : Des poivrons vinaigrette.

En plein été, les poivrons sont hors de prix, alors au printemps,même pas on les regarde... sauf en conserve et en gros bocal !

   Après le départ de notre amie, il me restait à peu près la moitié du bocal. J'avais envie d'une petite souplette à peine tiède, j'ai transformé les poivrons, mais je vous indique les ingrédients si ça vous tente d'en faire une soupe pour 4 à 6 personnes :

Un bocal de poivrons (la marque Freshona de Lidl est à 1,90€ les 500g)
75cl de bouillon de légumes (ou une tablette diluée dans 3/4 de litre d'eau chaude)
Une lampée de crème liquide
2 gousses d'ail
1 cuiller à soupe d'huile d'olive
Les épices que vous aimez : Cumin poudre, piment, paprika, curcuma, gingembre...
Sel et poivre

- On égoutte soigneusement les poivrons quitte à les sécher avec du papier absorbant. Ils sont entiers, on en profite pour les découper grossièrement.

- Les gousses d'ail seront pelées, dégermées et hachées.

- Dans une marmite on verse l'huile d'olive pour y faire revenir l'ail sans le brûler, donc à feu doux.
On y ajoute les lamelles de poivrons, on monte un peu le feu et on remue pendant 3 minutes sans oublier une bonne volée de poivre.

- Versons maintenant le bouillon dans la marmite, le tout cuira 10 minutes.

- Hors du feu, le mixeur plongeant fera son boulot.

- Ajoutons la crème, on sale peu, on épice et on remet un coup de mixeur. Il vaut mieux goûter et rectifier l'assaisonnement si besoin.

On pourra la réchauffer ou la consommer tiède mais en plein été, tout le monde apprécie une soupe glacée et riche en couleurs... ça dépend de la météo !

Pour faire chic, une cuillerée de crème épaisse et un brin de persil enjoliveront la présentation à l'assiette.
Si le résultat n'est pas assez "épais" à votre goût, remettez la soupe sur feu moyen, saupoudrez-la de quelques flocons de purée instantanée ou diluez dans un ramequin une cuillerée de fécule de maïs avec un chouia d'eau froide. L'un ou l'autre ajouté, mélangez jusqu'à épaississement.

Maryse
  |  Publié dans Poivrons, Soupes  |    |  
 
  |  
 

11.05.2014 18:25

Elle a osé !


    Quand notre amie Iloula83 joue les aventurières au magasin discount, ça paye, lisez son récit et... prenez-en de la graine : Regardez les étiquettes et OSEZ !


(Document Saveurs des deux Sud)

   Coucou toutes et tous !
Vendredi soir, je recevais à mon tour mes cinq copines. J'étais la dernière à inviter à la maison car les finances sont et je reculais un peu, espérant trouver une solution pour faire beau, bon et pas cher, c'est à dire presque impossible !

  Donc me voilà partie vendredi matin chez Dia pour une adaptation du "magret de canard aux mangues et patates douces"... En chemin, le magret avait mué en filet de poulet dans ma tête, pas génial mais les grives ont oublié de passer au dessus de mon immeuble cette année !
Je suis au rayon volailles.
Juste à côté de la barquette que j'allais saisir (soit dit en passant les 6 filets de poulet à 8€ quand même....) j'aperçois trois magrets de canard qui attendent preneur...

   Punaise, la vie est dure et la tentation féroce ! Je regarde le prix et le moins cher des 3, le plus léger, coûte 4,38 €. Si je prenais les 3, j'en avais pour presque 17 €, donc pas possible.
C'est là que mon œil est tombé sur leur DLC au 10 alors que nous étions le 9.
J'ai eu une illumination, ou bien les conseils de la tôlière trottaient dans ma tête... enfin un truc s'est passé que jamais je n'aurais osé faire, j'ai pris les 3 magrets, suis allée voir le responsable et lui ai demandé -compte tenu de la date et du fait qu'il n'en restait que 3- ce qu'il pouvait faire...

   Bien sûr avec un grand sourire, les cils papillonnants (merci L'Oréal) et la hanche légèrement décalée, enfin le grand jeu quoi.... et bien il a mis un scotch fluo où était imprimé "LE LOT" liant les 3 magrets, le moins cher étant dessus, et j'ai payé 4,38 € les 3 magrets !
  J'ai cru que j'embrassais le gérant dans le magasin  ! J'exultais, en fait le magret n'avait presque plus d'importance, c'était l'exploit qui était sensationnel ! Nom de nom d'une pipe ! J'étais trop fière !!! Et en plus le magret cuisiné a été une réussite donc double plaisir !!
Bon voilà, maintenant je sais comment faire : Un brin de culot, un beau sourire, un décolleté et une hanche coquine (un peu arthrosique quand même ) et le tour est joué ! Enfin, même si ce n'est pas gagné à tous les coups, il faut bien lire les dates limites et oser demander
!

   iloula83

Maryse
  |  Publié dans Bons Plans Achats  |    |  
 
  |  
 

09.05.2014 03:15

Crème brûlée à la chicorée


   Bonjour ! Alors aussitôt dit, aussitôt fait, je réponds à l'appel pour proposer un dessert à base de chicorée, qu'il sera sage de préparer à l'avance :

Pour 6 personnes, il faudra :

25 cl de lait, 25 cl de crème liquide entière,
2 à 3 cuillerées à soupe de chicorée liquide ou à défaut de Ricorée,
6 jaunes d’œufs,
60 g de sucre, 6 cuillères à soupe de vergeoise.

- Préchauffer le four à 180° (th. 6)

- Dans une casserole, verser le lait, la crème et la chicorée. Porter à ébullition, couper le feu au premier gros bouillon puis laisser tiédir hors du feu.

- Battre les jaunes d’œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. (Avec les blancs d’œufs restants, on fera des meringues le lendemain !)

- Verser le mélange lait-crème-chicorée tiédi sur les œufs et le sucre tout en fouettant.

- Remplir 6 ramequins allant au four avec la préparation obtenue.

- Cuire les crèmes au four dans un bain-marie rempli d’eau bouillante pendant 30 minutes.

- Lorsque les crèmes sont cuites, les laisser refroidir complètement puis les placer au réfrigérateur.

- Au moment de servir, recouvrir chaque ramequin d’une cuillerée de vergeoise bien étalée et brûler soit au chalumeau soit le plus près possible du gril du four préchauffé.
Voilà, il ne vous reste plus qu'à "casser la croûte" !
Cette recette est tirée d’un livre que j’avais rapporté du Nord intitulé "Les recettes secrètes des estaminets".

Assmat

Maryse
  |  Publié dans Chicorée  |    |  
 
  |  
 

05.05.2014 03:41

Petite crème chic'O


   La recette qui suit (testée et approuvée haut la main) nous est envoyée par une lectrice : Margot et j'aimerai y ajouter un petit conseil :
Si vous la réalisez lors d'un repas entre amis, ne leur dites pas AVANT ce qu'il y a dans ce dessert, laissez-les vous demander
"Qu'est-ce que tu as mis là-dedans ? C'est pas du café, c'est pas du caramel... mais c'est quoi donc ??? "

   Bonjour à tout le monde !

Voici une recette toute simple et très économique mais délicieuse : la crème à la chicorée.

Il faut, pour 4 petits pots style pots à yaourts en verre (récupérés :-) ou 4 ramequins :

- 1/2 litre de lait
- 50 g de sucre (ou plus selon qu'on a le bec plus ou moins sucré )
- 25 g de Maïzéna ou de fécule de maïs d'une autre marque
- 5 g (= 1 cuiller à café bombée) de chicorée soluble en poudre.
(multipliez toutes les quantités par 2 pour obtenir 8 desserts)

On mélange les ingrédients secs et on dilue avec le lait froid. On fait chauffer en remuant constamment et on porte à ébullition.
On retire du feu dès le premier bouillon et on met en pots fermés pour éviter la formation d'une peau (couvercle, petite soucoupe ou papier d'alu posé, suivant ce dont on dispose).

A ranger au frigo après refroidissement des pots.

Voilà ma petite contribution pour vous remercier toutes et tous de nous aider à manger bon et bien quand on a peu de moyens.

Amitiés.
Margot

Maryse
  |  Publié dans Chicorée  |    |  
 
  |  
 

01.05.2014 04:17

Crackers au thym


Nous avons déjà une recette de crackers (ici) sur le site, ils étaient allégés mais aujourd'hui c'est différent,
même si la méthode est aussi simpliste, ils contiennent un peu de matière grasse (saine !).

D'abord on rappelle une grande "loi" pour tout type de biscuits secs :
Il ne faut pas travailler la pâte longtemps et éviter l'usage du robot qui chauffe les molécules.
Moins on pétrit et plus les biscuits seront croquants au lieu d'être "bétonnés" !

LES INGRÉDIENTS POUR UNE BELLE ASSIETTE
(mais tout dépend de la finesse de la pâte étalée : plus elle sera fine et plus nombreux seront les biscuits)

150g de farine
La valeur d'une bonne cuiller à soupe de thym sec ou fraîchement effeuillé
4 cuillers à soupe d'huile d'olive
1 œuf

Dans un saladier, mélangez soigneusement le thym avec la farine et si le cœur vous en dit,
ajoutez un peu de curcuma, paprika, cumin... les épices ou aromates que vous aimez (petite pincée).

Incorporez l'huile d'olive, une pincée de sel (à moduler suivant son goût) et l’œuf.

Mélangez à la cuillère de bois en ajoutant un peu d'eau, peu à peu, jusqu'à obtenir une pâte ferme,
plutôt sèche et non collante. Elle aura tendance à craqueler mais c'est bon signe !

Au lieu de travailler la pâte indéfiniment pour l'assouplir, placez-la entre 2 feuilles de papier sulfurisé,
écrasez-la sans pitié et étalez-la finement.

Ensuite, il suffira de découper les formes des crackers : En carrés, rectangles, triangles ou losanges.

Préchauffez le four à 180°, récupérez la feuille de sulfurisé du dessus et mettez-la sur la tôle du four.

Une fois les formes coupées, piquez chaque cracker de coups de fourchette afin d'éviter les boursouflures.

Déposez les biscuits sur la tôle couverte de papier, parsemez un peu de fleur de sel si vous en avez,
cuisez 10 minutes environ, ne vous éloignez pas, plus les biscuits sont fins et plus la cuisson sera brève.
Sortez la plaque mais laissez refroidir, c'est ainsi que les crackers prennent tout leur croustillant :
en séchant à température ambiante.

CRACKERS RONDS : ASTUCE POUR NE PAS GASPILLER DE PÂTE :

>>>
Au lieu de découper des cercles avec un emporte-pièce (ou un verre à liqueur retourné),
formez un boudin de pâte, placez-le dans un sachet au congélateur au moins 1 heure.
Ensuite, coupez vos rondelles de pâte aussi facilement que dans un rêve et passez à la cuisson.

Je sais bien qu'on récupère les "vestiges" de découpes pour les re-malaxer et les ré-étaler mais justement,
ça fait trop travailler la pâte qui devient dure. Là, vous gagnez du temps et de la qualité !

Maryse
  |  Publié dans Apéro, Biscuits salés et sucrés  |    |  
 
  |  
 

28.04.2014 03:57

Fondant choco-chico


  Arlette du Var, a répondu "présente" à ma demande de recettes à base de chicorée... Merci Arlette !
Nous allons donc ressortir le flacon de brun liquide, mais cette fois ce sera dans la gourmandise !
Tout le monde est prêt ? Alors en avant pour un gâteau pas du tout light mais très aromatique et texturé grâce à l'apport inattendu de graines moulues... Pardon, cette affaire me fait 

LES INGRÉDIENTS :

200g de chocolat noir
6 œufs
2 cuillers à soupe de graines grillées (à sec à la poêle) et moulues : Sarrasin, sésame ou autre..
1 cuiller à soupe de miel
1
cuiller à soupe de chicorée liquide
1 yaourt nature

- Faire fondre le chocolat au bain-marie avec 1 cuiller à soupe d'eau.
- Ajouter le yaourt et fouetter l'ensemble hors du feu.
- Séparer les blancs des jaunes d’œufs.
- Incorporer les jaunes au chocolat-yaourt, puis le miel, la chicorée et enfin les graines moulues.
- Battre les blancs en neige, les incorporer, remplir un moule à manqué de préparation et mettre au four préchauffé à 160° pour cuire 15 à 20 minutes maximum.
NOTA : La faible température du four correspond plus à un séchage qu'à une vraie cuisson, on obtiendra une mousse saisie, ferme et fondante...

Maryse
  |  Publié dans Chicorée, Chocolat, Gâteaux  |    |  
 
  |  
 

25.04.2014 15:11

Morue paysanne


   Lorsque je tchatche avec Lionel, allez savoir pourquoi il est souvent question de nourriture... Et c'est lui le premier qui m'a parlé des "miettes" de morue quand je rouscaillais au sujet du prix excessif de cet excellent poisson.
Dès lors, j'ai cherché et trouvé des barquettes de "miettes" mais il faut un grand supermarché équipé d'un vrai rayon poissonnerie.
Ce sont les chutes de morue qui sont récupérées lorsque les employés parent les filets.


   Nos miettes sont proposées surgelées ou fraîches, salées ou dessalées, mais même dessalées, je vous conseille un bon trempage d'une nuit (photo ci-dessus) !
Là où la chose devient très intéressante, c'est quand la barquette est vendue en date courte. Au lieu de 5 € les 500g, on paye 30% moins cher, voire 50% si la DLC est du jour.

J'ai donc profité de l'aubaine (et je vous en souhaite tout autant) car... je me ferai péter le ventre avec de la morue.
On évitera une cuisson au four qui dessècherait très vite les petits morceaux, préférez une vaste poêle à frire.


Le plat terminé

LES INGRÉDIENTS POUR 4 PERSONNES
(nous verrons en fin de note comment en faire un plat plus conséquent)

500g de miettes de morue en barquette préemballée rayon poisson frais ou surgelé
500g de patates
2 oignons + 1 tomate (qui donnera un peu d'humidité)
Quelques brins de persil + 1 grosse gousse d'ail
Poivre - Huile - Beurre
Facultatif : Câpres et olives noires (à faire dessaler aussi !)

- Donc, nous faisons dessaler les miettes même si elles sont annoncées "dessalées" en changeant l'eau souvent et les laissant tremper dans l'eau fraîche toute la nuit. Rinçage soigneux le lendemain.

- Cuire les patates avec leur peau dans une grande quantité d'eau salée, laisser tiédir pour les peler et les couper en rondelles ou en dés, c'est comme vous voulez, perso j'ai fait un peu des deux !

- Éplucher et couper les oignons et la tomate en lamelles, émincer l'ail.

- Mettre du beurre et de l'huile en parts égales dans la poêle pour y faire dorer l'oignon, bien remuer puis dès qu'il commence à colorer, ajouter l'ail, les patates et la tomate, poivrer et saupoudrer d'un peu de persil ciselé.

- Laisser dorer l'ensemble une quinzaine de minutes puis ajouter la morue, dès que les morceaux deviennent blancs et fermes, ils sont cuits.
Penser à remuer et surtout éviter les "accrochages" ; pour cela, verser un peu d'eau ou de vin blanc (+ un filet d'huile) et bien racler le fond de la poêle pour le ramener en surface.


La cuisson s'achève, les amateurs pourront ajouter olives et câpres.

Il est préférable de ne pas cuisiner cette morue paysanne à l'avance, l'ensemble ayant tendance à sécher assez vite... Par contre, il sera judicieux de préparer tous les ingrédients en les couvrant d'un film alimentaire pour réaliser l'assemblage au dernier moment.


POUR LES GROS APPÉTITS :

On cuira séparément quelques œufs durs recoupés en tranches et ajoutés au moment du service.

Maryse
  |  Publié dans Poisson  |    |  
 
  |  
 

21.04.2014 18:15

Y a des drôles de bestioles chez moi !


La Grande Motte accueille ses premiers vacanciers ainsi que le salon international du multicoque
et le maire a décidé de ponctuer la blancheur
des "pyramides" par des animaux imaginaires
blancs ou très colorés, certains étant même super flashy
comme le gigantesque rhinocéros rouge qui trône devant l'office de tourisme :


Les enfants adorent grimper sur son dos, ça glisse, ça rigole et ça fait des belles photos !


Le bassin du centre ville a reçu de nouveaux hôtes !


Un couple d’hippopotames fuchsia semble trouver normal de patauger entre crocodiles oranges
et flamants roses... mais aucun ne laisse les passants indifférents !


Sur la pelouse du Palais des Congrès, un ours blanc massif fait le dos rond...


... à proximité d'une otarie aussi lisse qu'immaculée.

Je n'ai pas encore déniché le grand tigre moucheté, mais j'y arriverai...


L'immense girafe jaune joue le phare de substitution en dominant le port...

Allons bon, voilà qu'un autre hippopotame fluo se mêle à la foule !

Ces animaux inattendus animent la ville en un SAFARI URBAIN fort sympathique,
organisé comme une chasse aux trésors qui occupera les enfants et les mamans
pendant que les messieurs s'affaireront autour des catamarans.

Belle idée, une fois de plus merci Monsieur le maire d'aimer votre ville autant que ses résidents !

Et puis chez moi aussi on récolte de bien curieuses bananes bio :

Maryse
  |  Publié dans Nouvelles  |    |  
 
  |